Nos conseils : Comment pêcher la truite dans le Nord ?

Chaque année, début mars, c’est l’ouverture de la pêche en 1ère catégorie. Journée très attendue par les amateurs, elle marque le lancement de la saison 2022. C’est une date qu’on attend avec un sentiment d’excitation. On s’y prépare en imaginant la journée, on vérifie la météo, on repère la rivière idéale. On prépare son matériel et prend sa carte de pêche. Et enfin on contacte les copains pour programmer ce grand moment convivial.  Les pêcheurs vont pouvoir taquiner la truite fario mais aussi la truite arc-en-ciel jusqu’au 2 octobre inclus.

Reconnaissable entre tous, avec sa robe d’argent ou d’or tachetée de points rouges et bruns, elle peut atteindre plusieurs kilos. La pêche de la truite peut se pratiquer avec différentes techniques, suivant la période de l’année, de l’heure, du coin de pêche ainsi que de la réglementation : à la mouche, au toc, aux leurres… Attention, toutefois il s’agit d’un poisson fragile et n’oubliez pas sur certaines rivières, la truite fario est protégée et doit être remise à l’eau (consulter la réglementation en vigueur).

Où pêcher la truite dans le département du Nord ?

Rivière Selle dans le Nord

Dans le tracé sinueux de nos rivières, calme et paisible ou plus vif, la truite fario apparaît toujours frétillante. La truite de rivière se cantonne dans les eaux froides et courantes de la partie supérieure des rivières. On retrouvera les rivières de 1ere catégorie principalement dans le sud du département, entre Lourches et Fourmies.

Les pêcheurs pourront aussi se rapprocher des 30 associations de pêche ayant gestion de parcours salmonicoles, le terrain de jeu est vaste !

Retrouvez toutes les informations sur les AAPPMA du département ! Notre carte interactive vous permettra de préparer en amont vos sorties et de vous localiser directement à l’aide de votre téléphone.

Carte interactive

Quelques techniques à privilégier...

Voici 3 techniques à tester dans nos cours d’eau :

 

La pêche au toc

Elle se pratique avec des appâts naturels. On utilise souvent le vers de terre sur une ligne légèrement plombée.

L’appât doit dériver près du fond, pour cela on utilise un repère sur la ligne en fonction de la hauteur d’eau. Après un lancer en amont, la canne est maintenue haute, le fil reste tendu et la canne accompagne la dérive de la ligne.

C’est une technique qui demande de la discrétion et l’attention pour ne pas manquer les touches.

La pêche à la cuiller

La cuiller est un petit leurre plus ou moins lesté. Souvent tournante, elle attire facilement de nombreuses truites grâce à ses vibrations et ses reflets !

Idéale pour les débutants, cette technique se pratique avec une canne à lancer. La cuiller est lancée légèrement vers l’amont et puis ramenée plus ou moins vite selon la force du courant, en prospectant derrière les rochers, sous les berges, dans les ruptures de courant…

 

La pêche à la mouche

  • En nymphe : imitation de larve ou nymphe d’un insecte aquatique (trichoptère, plécoptère…), crustacés, etc. La mouche lestée dérive au fond de l’eau près des cailloux d’amont en aval.
  • En noyée : imitation d’un insecte aquatique (larve, nymphe). On peut monter 2 ou 3 mouches de couleurs et tailles variées sur sa ligne que l’on fait évoluer sous la surface de l’eau vers l’aval et qui imiteront l’insecte à des hauteurs d’eau différentes.
  • En sèche : imitation d’un insecte ailé adulte. La mouche dérive en flottant à la surface grâce au mouvement de l’eau. ( Voir notre tuto montage de mouche sèche😊)
  • Au streamer : imitation de petits poissons. La « mouche » est ramenée dans l’eau de manière saccadée pour imiter un petit poisson

Ces techniques ne sont pas facilement accessibles pour les débutants, mais avec du temps, de la patience et les animations que propose la Fédération vous parviendrez à être un(e) moucheur(se) aguerri(e) !

Pour pêcher, quelques règles à respecter !

Nous vous invitons à respecter scrupuleusement la réglementation en vigueur  (voir règlement pêche des AAPPMA sur le site cartedepeche.fr).

  • Être porteur d’une carte de pêche en cours de validité.
  • Le nombre de salmonidés prélevables est fixé à 4 poissons maximum par jour et par pêcheur.
  • La taille minimale de capture de la truite fario est de 30 cm et de 23 cm pour l’arc-en-ciel.
  • Remise à l’eau obligatoire de la truite fario sur certains tronçons.
  • La pêche est autorisée avec 1 seule canne, munie de 2 hameçons maximum.
  • Attention, certaines AAPPMA disposent d’un règlement pêche plus restrictif, tant sur le nombre de poissons prélevables que sur la taille de capture.
  • Tout brochet capturé accidentellement avant le 30 avril 2022 doit être remis à l’eau.
  • Se renseigner auprès de son association de pêche (AAPPMA) ou de la Fédération de pêche (FDAAPPMA) pour connaître la réglementation locale (règlement intérieur, limite des parcours, réciprocité, etc.).
Voir l'arrêté préfectoral

En conclusion

Nous vous conseillons aussi pour préserver le poisson de ne pas marcher dans l’eau afin d’éviter le piétinement des frayères et des œufs de truite, d’utiliser l’épuisette (à maille fine si possible) qui permet, tout en le conservant dans l’eau, de remettre le poisson dans des conditions idéales, de ramasser vos déchets et ceux des autres pour préserver la nature et nos cours d’eau, de faire attention aux clôtures et les maintenir en état, car cela appartient à une propriété privée et enfin d’utiliser des hameçons simples sans ardillons ou ardillons écrasés.

Bonne pêche à tous !