Les Espèces envahissantes

Une espèce invasive, ou espèce envahissante, est une espèce vivante exotique qui devient un agent de perturbation nuisible à la biodiversité autochtone des écosystèmes naturels ou semi naturels parmi lesquels elle s’est établie. Les poissons, crustacés et grenouilles capturés appartenant à cette catégorie devront être détruite sur place.

POISSON : Le poisson chat

Famille : Ictaluridés

Aspect : Il a un corps cylindrique dans sa partie antérieure et aplati latéralement dans sa partie postérieure, dépourvu d’écaille. Sa peau est épaisse et visqueuse. Sa tête est plate et large et présente quatre paires de barbillons tactiles de part et d’autre, rappelant les moustaches d’un chat d’où son nom. Sa nageoire dorsale est courte et est armée d’un aiguillon piquant. Il possède une nageoire adipeuse, comme la truite, à la base du dos.

Couleur : Au niveau de sa couleur, le poisson-chat est relativement sombre : son dos, ses flancs et ses nageoires sont noirâtres à brun-verdâtres et son ventre est jaune.

Taille : Le poisson-chat mesure en moyenne une trentaine de centimètres et pèse quelques centaines de grammes.

Nourriture : Ce poisson se nourrie durant la nuit. C’est un prédateur redoutable qui consomme des végétaux, des vers, des larves d’insectes, des mollusques, et même des œufs et des alevins, d’où le fait qu’il soit considéré comme une espèce invasive.

Reproduction : La reproduction du poisson-chat a lieu au printemps. La femelle pond plusieurs milliers d’œufs dans un nid creusé dans le substrat. Les parents les surveillent durant l’incubation qui dure 7 à 10 jours, ainsi qu’après l’éclosion. Les alevins se déplacent en groupe, formant des nuages de centaines d’individus.

Caractéristiques : Le poisson-chat vit sur les fonds de sable ou de vase en groupe.  Il apprécie les eaux tièdes à chaudes à la végétation dense, dans les lacs, bras morts des rivières ou canaux.

Pêche : Pour pêcher spécifiquement les poissonschats, utilisez des hameçons dotés d’une tige longue. Si les prises sont nombreuses, optez pour des modèles sans ardillon qui vous permettront de décrocher les poissons beaucoup plus facilement et rapidement.

Fiche du poisson chat - Pas encore disponible

POISSON : Le gobie à taches noires

Famille : Les gobiidés

Aspect : Comme son nom l’indique, cette espèce est caractérisée par une tache noire sur la première nageoire dorsale (dégradée de vert quelquefois) qui la distingue notamment d’une espèce proche, le gobie à nez tubulaire (Proterorhinus marmoratus). L’espèce est aussi facilement identifiable par ses yeux globuleux et proéminents. Les nageoires pelviennes, soudées en forme de ventouse pour permettre au poisson de s’accrocher au fond, n’en forment qu’une seule, ce qui est représentatif de cette espèce.

Couleur :  La coloration du gobie à taches noires est majoritairement gris ardoise et parsemée plus ou moins abondamment de taches grises ou brunes.

Taille :  Le gobie à taches noires adulte mesure entre 6 et 16 cm de longueur

Nourriture : Ils se nourrissent agressivement d’insectes et d’autres petits organismes qui vivent au fond des lacs et des rivières. Le gobie à taches noires adulte consomme de grandes quantités de moules zébrées et de moules quagga et se nourrit de petits poissons et d’œufs de poisson.

Reproduction : La sélection du partenaire sexuel se fait par communication sonore, la femelle choisira un mâle en fonction de la fréquence et de l’intensité de son message vocal. En période de reproduction, le mâle devient entièrement noir. Les mâles choisissent les lieux de ponte, ils nidifieront sous de grosses pierres dans des coquilles de mollusques.

Caractéristiques : Le gobies à tâche noire (Neogobius melanostomus) est un poisson capable de s’adapter à différents milieux ; il est ainsi présent en eau douce et salée. Le gobie à tâche noire a été introduit par l’Homme et présente des tendances invasives. Ce poisson prédate essentiellement les oeufs des autres poissons ce qui a de lourdes conséquences pour l’écosystème.

Pêche : On le pêche à la demi-dure, à la dure, à la chair de moule ou encore avec de petits leurres souples type vers artificiels montés sur des têtes plombées spécial rockfishing.

Fiche du gobie - Pas encore disponible

POISSON : La carpe amour

Famille : Cyprinidés

Aspect : L’amour blanc a de grandes écailles et sa bouche orientée vers le haut possède des lèvres cornées. L’amour argenté a lui aussi des écailles, mais plus petites, et sa nageoire caudale est échancrée. Ses yeux sont placés un peu en bas, à la différence des carpes.

Couleur : La couleur peut être brune ou dorée, avec le ventre blanchâtre.

Taille : D’une croissance  extrêmement rapide, de jeunes spécimens de 20 cm de long au printemps peuvent atteindre plus de 50 cm à l’automne. Elle a une espérance de vie de près de 30 ans. Sa taille adulte atteint 1.50m pour un poids pouvant aller jusqu’à 180 kg pour les plus grosses.

Nourriture : Le régime alimentaire de la carpe amour blanc principalement constitué d’algues, se nourrissant également de détritus, d’oeufs, d’insectes et autres invertébrés. Les juvéniles se nourrissent principalement de petits crustacés et d’autres invertébrés, mais lorsqu’ils ont environ 40 cm de long, ils se déplacent principalement vers la végétation aquatique, algue, bien qu’une grande variété de matériel végétal et animal soit également consommée par ces spécimens, y compris les algues filamenteuses.

Cette carpe possède un appétit vorace, pouvant manger  l’équivalent de son poids corporel en une journée. Il est intéressant de noter que leur système digestif n’est pas très efficace, donc environ la moitié de la nourriture est passée à travers non digérée.

Reproduction : Cette carpe atteint sa maturité sexuelle à 4 ans chez le mâle et à 5 ans chez les femelles. La femelle
pond en période estivale, lorsque la température est comprise entre 20 et 25°C. L’éclosion est d’autant plus rapide que la température est élevée. La période d’incubation peut durer une seule journée dans une eau à 28-30 degrés.

Caractéristiques : Le comportement de cette race est très calme, ce cyprinidé robuste toléré de grand écart de température.

Pêche : Il faut bien se préparer côté matériel et physique, car l’Amour blanc est un vigoureux combattant. Vous ne devez pas risquer de le sortir de l’eau avant qu’il soit bien fatigué. La technique de pêche donnant les meilleurs résultats est la pêche au lancer.

Fiche de la carpe amour - Pas encore disponible

POISSON : La perche soleil

Famille : Centrarchidae

Aspect : On reconnait la perche soleil à son corps élevé et très aplati latéralement, et à sa petite bouche terminale. Elle a des nageoires légèrement fourchues dont une nageoire dorsale qui a une première partie épineuse et une seconde aux rayons mous. 

Couleur : Ce poisson est un spécimen très coloré comme les poissons tropicaux avec des touches de verts et bleus sur le dos et légèrement rouge sur le flanc. Des lignes bleues traversent leurs joues et des taches noires et rouges sont plus présentes sur l’opercule du mâle qui est plus grand et plus coloré que la femelle.

Taille : La perche-soleil dépasse rarement les 7 cm.

Nourriture : La perche soleil est omnivore, c’est un poisson vorace qui peut se nourrir de presque tout : d’insectes, de nymphes de libellules, petits crustacés, œufs de poissons, alevins, jeunes poissons, de coquillages et de zooplanctons. Elle chasse de jour à vue, s’alimente moins en Hiver et dort la nuit.

Reproduction : Leur maturité sexuelle est atteinte vers leurs 2 ans et la reproduction a lieu en mois de mai à aout dans les eaux peu profondes d’environ 30 cm avec une température supérieure à 18° C. Le mâle a une attitude agressive et construit le nid avant de faire la cour à la femelle. Ensuite la femelle dépose ses œufs dans le nid pour que les mâles les fécondent. Une femelle arrive à pondre entre 1500 à 3000 œufs, qui éclosent au bout de 3 à 10 jours. Les œufs et les alevins sont protégés par les mâles et une fois éclos, ils forment des petits bancs de poissons qui vont se disperser au bout de 2 semaines.

Caractéristiques : La perche soleil est originaire d’Amérique du Nord puis elle a été introduite ensuite en Europe et au Japon. Il vit dans les eaux chaudes, closes à courants lents, avec une forte végétation telle que dans les lacs, les étangs ou les rivières. Il s’acclimate très facilement. Elle est considéré comme une espèce nuisible, car trop invasive, grosse prédatrice de la faune batracologique et des poissons autochtones.

Pêche : Elle se pêche toute l’année, mais les meilleures périodes sont en printemps et en automne, car c’est le moment où les eaux se réchauffent et où elle quitte les fonds pour chasser. Elle se pêche facilement avec une canne à coup, équipé d’une petite ligne. La perche soleil est vorace et elle n’est pas difficile pour le choix des leurres tant qu’elles sont de petites tailles. Les vers de terres seront parfaits. Il n’y a pas de matériel spécifique pour sa pêche, mais on peut utiliser généralement une canne anglaise, une canne feeder ou une canne au toc. Il faut bien faire attention à son épine dorsale.

Fiche de la perche soleil - Pas encore disponible

CRUSTACÉ : Le crabe chinois

Famille : Varunidae

Aspect : Sa carapace carrée aux bords convexes porte 4 dents frontales et 4 dents latérales. Ses pinces ont une pubescence laineuse (surtout chez le mâle) d’où son nom de crabe mitaine.

Couleur : Sa couleur est brun-olive à gris-vert aux bouts des pinces blancs.

Taille : Le crabe chinois mesure en moyenne jusqu’à 9 x 8 cm, d’une largeur totale (pattes comprises) pouvant atteindre 30 cm et sa carapace 10 cm.

Nourriture : Le Crabe chinois est un omnivore opportuniste qui consomme des phanérogames aquatiques, des algues, des détritus, des œufs de poisson et une large gamme de macroinvertébrés. Cette prédation peut entrainer des diminutions importantes des populations de ces espèces ainsi que des espèces concurrentes au crabe, comme les écrevisses.

Reproduction : Les jeunes crabes migrent en eau douce et, dès l’âge adulte, ils retournent vers les eaux salées pour la reproduction. Cette migration peut s’étendre sur 2500 kilomètres.

Caractéristiques : En France, le Crabe chinois est signalé pour la première fois autour de Boulogne-sur-Mer en 1930. Lorsque qu’elle est présente en forte densité, l’espèce engendre également des dommages aux digues et une érosion des berges en creusant des terriers pouvant atteindre plusieurs dizaines de centimètres de profondeur.

Fiche du crabe chinois - Pas encore disponible

L'ÉCREVISSE AMÉRICAINE

Famille : Crustacés

Aspect : De la famille des crustacés, les écrevisses possèdent un corps entièrement recouvert d’une carapace dure dotée de nombreuses articulations. Les pinces sont lisses.

Couleur : Sa carapace est brun foncé et les segments de l’abdomen sont marqués de taches brunes.

Taille : Cette écrevisse très fréquente n’atteint pas une taille importante (7 à 10 cm)

Nourriture : La petite américaine se nourrit plutôt en journée de végétaux, mollusques, larves d’insectes.

Reproduction : Sous l’abdomen formé de six segments articulés se situent les pattes qui, chez la femelle, portent les oeufs. Chez le mâle, les deux premières paires sont transformées en organe copulateur. En octobre la femelle ponds ses oeufs. … Les oeufs sont agglutinés fixés sous son abdomen. Elle les porte six mois nécessaires à l’incubation. Au printemps , les écrevisses reprennent leur vie active et c’est alors qu’on peut voir les femelles porter les oeufs. 400 à 600 œufs par femelle ; maturité sexuelle précoce à 1 ou 2 ans.

Caractéristiques : Introduite en Europe en 1890, cette espèce n’a cessé de s’étendre dans tous les réseaux hydrographiques. Elle se reproduit souvent deux fois en été. Résistante, elle supporte des eaux chaudes et calmes. Elle vit dans les fleuves, les canaux, les étangs. Lors de sa croissance, l’écrevisse mue : elle sort de sa carapace et en forme une nouvelle plus grande. Durant la première année, elle mue environ 8 fois, 4 fois durant la deuxième et ensuite une ou deux fois par an. Lorsqu’elle quitte sa carapace, l’écrevisse très affaiblie est molle et durant les deux jours qui suivent, elle est très vulnérable. Longévité : 4 ans

Pêche : La meilleure période s’étend de juin à octobre. Les écrevisses se pêchent à la balance (filet rond) amorcé avec un morceau de viande (la pâtée pour chien est excellente) ou des pommes de terre (pommes dauphines congelées). On pose les balances (6 maximum) et on les relève toutes les 10 minutes.
Attention : les écrevisses américaines ne doivent pas être remises à l’eau. Pour les tuer, il suffit de leur ôter le telson, partie centrale de la queue reliée à l’intestin.

Fiche de l'Écrevisse américaine - Pas encore disponible

L'ÉCREVISSE DE LOUISIANE

Famille : Crustacés

Aspect : Rostre à bord convergents, sillons très rapprochés, nombreuses aspérités sur le thorax et les pinces.

Couleur : écrevisse de couleur rouge vif marbrée de bleu.

Taille : 10 cm moyenne, 15 cm maximum

Nourriture : L’écrevisse de Louisiane se nourrit d’insectes, écrevisses, mollusques, poissons (œufs et alevins)

Reproduction : 600 à 700 œufs par femelle; espèce très prolifique pouvant avoir 2 génération par an.

Caractéristiques : Originaire des marais de Louisiane aux Etats-Unis, elle est arrivée vers 1970 en Europe et en France. Cette espèce est capable de résister à des conditions extrêmes de température (plus de 30°C), de manque d’oxygène (elle survit en milieu quasi-anoxique) et de pollution intense. On la retrouve dans les plan d’eau, fossé, marais, grand fleuve lent; vit à l’intérieur de terriers creusé dans les berges.

Pêche : La meilleure période s’étend de juin à octobre. La pêche des écrevisses rouges de Louisiane est autorisée toute l’année.

Fiche de l'Écrevisse de Louisiane - Pas encore disponible

L'ÉCREVISSE "SIGNAL" DE CALIFORNIE

Famille : Crustacés

Aspect : Pince avec tache bleuté ou blanches, rouge sous le dessous, céphalothorax et pinces lisses .

Couleur : De marron foncé jusqu’à noir.

Taille : Ecrevisse massive et impressionnante par sa taille, jusqu’à 14 cm.

Nourriture : Elle se nourrit de tout ce qui se présente, y compris d’autres écrevisses et des poissons (œufs et alevins).

Reproduction : 200 à 400 œufs par femelle ; maturité sexuelle précoce à 2 ans.

Caractéristiques : Originaire de la côte ouest des Etats-Unis, elle apparait en France à la fin des années 70 (introduction sauvage). Présente plutôt en ruisseau, elle supporte la vie en grande rivière et en étang. Longévité : jusqu’à 20 ans

Pêche : La meilleure période s’étend de juin à octobre. 

Fiche de l'Écrevisse "signal" de Californie - Pas encore disponible

Abonnez-vous à notre newsletter