L'anguille

Terre de tradition, d’histoire et de caractère, le Nord regorge de beaux sites de pêche adaptés à tous les pêcheurs, que vous soyez novice ou carrément mordu, jeune ou moins jeune ! Le Nord se distingue de ses voisins par ses nombreux terrains de jeux, propices à la découverte d’espèces emblématiques : truites, carnassiers (brochets, sandres, silures, black-bass…) mais aussi carpes, barbeaux, goujons, anguilles et autres poissons blancs.

L'ANGUILLE

Famille : Anguillidés

Aspect : Caractérisée par un corps serpentiforme et cylindrique, sa peau épaisse est recouverte d’un mucus abondant, et de petites écailles incrustées. Ses nageoires pectorales sont faiblement développées et ses nageoires dorsale, anale et caudale fusionnent. 

Couleur : Transparente au stade de larve, elle devient brune avec le ventre jaune au stade adulte, puis argentée avant la migration vers la mer. 

Taille : les plus gros sujets – généralement des femelles – atteignent jusqu’à 1,50 m alors que les mâles demeurent d’une longueur inférieure à 50 cm. Taille maximale connue : 142 cm pour 6,6 kg

Nourriture : En eau douce l’anguille est carnassière et se nourrit de vers, larves diverses, petits poissons, oeufs et alevins.

Reproduction : C’est l’une des plus impressionnantes prouesses du règne animal. Afin de se reproduire, l’anguille européenne entame une migration marathon qui la mène jusqu’en mer des Sargasses, de l’autre côté de l’océan Atlantique, au nord-est des Antilles. Soit, depuis les rivières et les eaux saumâtres du Vieux continent, un périple à la nage de plus de 5000 à 7000 km ! 

Caractéristiques : L’anguille fait partie des grands migrateurs. L’anguille poursuit sa croissance en eau douce durant 5 à 15 ans. Les anguilles ont une activité essentiellement crépusculaire ou nocturne. De nature nocturne, l’anguille est une habitante de l’ombre qui passe la majorité de la journée à l’abri de la lumière, tapie sous la vase ou sur le substrat. Elle demeure ainsi discrète et immobile pour s’activer la nuit et partir en quête de nourriture. L’anguille est classée  en danger critique  d’extinction sur la liste rouge IUCN.

Pêche : c’est à partir du mois d’avril et jusqu’à septembre que l’anguille se trouve en abondance. Si la pêche traditionnelle en plombée donne d’excellents résultats, celles au feeder, à la vermée ou encore au flotteur font également leurs preuves. Néanmoins, l’anguille fait partie des espèces menacées d’extinction. Sa pêche est donc extrêmement réglementée. Pour qu’il n’y ait pas anguille sous roche, pensez à vous renseigner avant de partir en quête de ce poisson phénoménal.

Fiche de l'Anguille

Abonnez-vous à notre newsletter