Suivi des frayères à brochets

Le brochet, espèce emblématique de nos cours d’eau, est considéré comme une espèce repère. Effectivement, ses exigences écologiques sont telles pour réaliser l’intégralité de son cycle biologique que sa présence, ou son absence, est représentative d’un équilibre, ou d’un déséquilibre, dans le fonctionnement du milieu. On considère que si le milieu est propice à la reproduction de l’espèce, il l’est également pour un ensemble d’autres espèces piscicoles, moins exigeantes.

Ainsi, depuis quelques années maintenant, la Fédération de Pêche du Nord et ses partenaires techniques et financiers restaurent des annexes hydrauliques afin de les rendre les plus favorables possibles pour la reproduction des espèces piscicoles, et notamment celle du brochet.

Quel est le cycle de reproduction du brochet ?

Le brochet se reproduit entre février et mars sur les herbiers des zones appelées annexes hydrauliques. Ce sont des zones situées à l’intérieur du lit majeur du cours d’eau, autrement dit :  des sites végétalisés recouverts par la montée des eaux lors des crues (bras mort, prairie humide, marais etc…)

Qu'est ce qu'une frayère à brochet ?

Une frayère à brochet doit posséder des caractéristiques précises pour permettre la reproduction naturelle de ces derniers. Elle doit posséder, chaque année en période hivernale, une connectivité avec le lit mineur du cours d’eau et un maintien en eau durant 40 jours minimum consécutifs. Puis de nouveau une connexion en mai, pour garantir le retour des brochetons au cours d’eau. Elle doit contenir un recouvrement végétal suffisamment important et des végétaux favorables à la ponte des œufs. La profondeur de la frayère est également un critère important : les juvéniles sont souvent localisés sur des zones végétalisées dites de platières (10 à 20 cm d’eau), et les géniteurs ont besoin d’un chenal plus profond (> à 1m) pour cheminer aisément dans la frayère.

Pour ajuster les niveaux d’eau à l’intérieur de la frayère et garantir la connexion avec le cours d’eau principal, celle-ci est souvent dotée d’une vanne qui est manipulée sous la coordination de la Fédération de Pêche et des gestionnaires de site. Ainsi la vanne est ouverte en période hivernale, puis fermée entre mars et mai.

Trait d’épuisette sur la Mare à Goriaux

Frayère des Marpiniaux

Pendant la période de développement des brochetons, la Fédération de Pêche réalise régulièrement sur l’ensemble des frayères du département, un protocole dit par « trait d’épuisette » afin d’observer la reproduction de l’espèce. Ce protocole consiste en l’utilisation d’une épuisette carré, avec laquelle on vient regarder à l’intérieur des végétaux s’il y a présence de juvéniles et donc de reproduction naturelle.