PÊCHEURS SENTINELLES : LA FÉDÉRATION A BESOIN DE VOUS !

Afin de pouvoir protéger certaines populations piscicoles, redynamiser les stocks et renforcer les potentialités de reproduction naturelle, la Fédération a sollicité l’administration pour la mise en œuvre d’un arrêté préfectoral spécifique pour la pratique de la pêche en «No-kill» sur certains secteurs du département.

La remise à l’eau des espèces mentionnées sur l’arrêté est obligatoire, immédiate et doit être réalisée dans les meilleures conditions pour l’espèce afin de garantir sa survie.

Un nouvel arrêté préfectoral est donc paru en 2019 afin d’encadrer cette nouvelle disposition, complètement expérimentale !

Adepte du No-kill, comment devenir pêcheur sentinelle ?

Du fait de l’apparition de l’arrêté préfectoral du No-Kill, la Fédération de pêche du Nord souhaite mener une étude afin de vérifier l’efficacité de cette disposition.  C’est pourquoi la Fédération a besoin d’une grosse centaine de pêcheur « No-kill » sur l’ensemble du département, appelés « pêcheurs sentinelles ».

Il faut bien comprendre que cet arrêté est une expérimentation qui ne pourra évoluer qu’en fonction des résultats obtenus et pour cela, il nous faut des chiffres, des données en masse sur des sorties de pêche de pêcheurs sentinnelles, sur site No-kill.

Nous avons donc décidé de crer un réseau de «pêcheurs sentinelles». Ainsi, chaque pêcheur sentinelle inscrit dans cette démarche, peut à travers un questionnaire en ligne, renseigner ses résultats de sortie de pêche (lieu de pêche, temps de pêche, espèces NO KILL capturées, tailles etc.) et nous faire remonter les informations nécessaires à l’étude.

Vous êtes pêcheur de carnassiers et pratiquez le NO-KILL, vous pouvez participer à ce suivi en devenant «pêcheur sentinelle» ? Pour en savoir plus, vous pouvez rejoindre le groupe facebook «Fish Protect 59» créé par la Fédération ou vous inscrire directement ici.

Quelle est la réglementation de l'arrêté No-kill ?

L’arrêté préfectoral instituant une pratique particulière de la pêche de certaines espèces piscicoles en «No-kill» est visible sur en cliquant ici.

Sur ses sites, 4 lignes/pêcheur sont autorisées dont 2 max/pêcheur pour la capture des carnassiers. Particularité concernant l’étang Wagnier où 1 ligne/pêcheur est autorisée (étang destiné au float-tube)

La pratique de la pêche en NO-KILL sur ces sites est autorisée pendant la période d’ouverture de la pêche en 2ème catégorie conformément aux périodes indiquées par l’arrêté préfectoral réglementant la pratique de la pêche dans le département du Nord.

Pêcheur mais aussi gardien de l’environnement, le pêcheur sentinelle a une double casquette. Il surveille, contrôle, informe et conseille. Il est un modèle qui fait vivre et respecter la réglementation dans sa spécialité.